Rechercher
  • Enying

Peur de rater la meilleure option ? Vous souffrez peut-être de FOBO


Avec autant de choix en matière de shopping, de socialisation, et même de rencontres, il n'est pas étonnant que nous pensions toujours qu'il y a quelque chose de mieux, une autre option qui nous rendra plus heureux.


C'est quoi le FOBO ?

Le syndrome FOBO (fear of better options), c'est la peur des meilleures options - et cela peut parfois nous conduire à la paralysie lorsque nous essayons de prendre une décision.


Vous avez probablement fait l'expérience de FOBO au moment de décider du cheminement de votre carrière, de l'endroit où vous comptiez vivre ou tout simplement lors d’un grand pas en avant. Mais le FOBO peut aussi revêtir un autre habillage, celui des petites décisions : faire défiler Netflix pendant une heure à la recherche de la meilleure série. Partir à la recherche d’un article et revenir les mains vides parce que rien ne semblait être l'utilisation parfaite de votre argent durement gagné.


Lors d’une étude américaine réalisée dans un magasin, on a proposé à un groupe de personnes deux étalages de confitures. L’un avec 6 parfums différents, l’autre avec 24. Bien que davantage de monde, ce soit arrêté sur l’étalage proposant plus de choix, cela n’a déclenché dans ce groupe que 3 % d’achats contre 30 % pour l’étalage avec 6 parfums différents.


Ce que démontre l’étude, c’est qu’un trop grand nombre d'options peut bloquer un individu et l’entraîner vers une paralysie décisionnelle. Le FOBO peut affecter notre capacité à avancer dans la vie, car la tyrannie du choix nous bloque. Et nous pouvons également nous retrouver à convoiter des options qui peuvent ne pas être dans notre réalité, ce qui rend d'autant plus vital d’admettre que nous souffrons de FOBO afin de pouvoir le surmonter.



3 conseils à mettre en place pour surmonter le FOBO :


Conseil n°1 Entrainez-vous à la prise de décision "Lorsque vous passez trop de temps à vous inquiéter de ce que vous mangerez pour le déjeuner, vous vous privez de l'énergie pour vous concentrer sur les choses qui comptent. La prise de décision, c'est comme fléchir un muscle. Si vous apprenez à le faire pour les petites choses en quelques secondes, cela vous aidera avec les grandes choses." Patrick McGinnis, l’auteur et capital-risqueur américain qui a inventé le FOBO Conseil n°2 Réduisez le choix à deux options Faites une liste en comparant le temps, l’argent, l'énergie dépensée… Vous verrez qu’assez rapidement, un choix se détachera de l’autre.


Conseil n°3 Utilisez la virtualisation Entrez en état d’hypnose et visualisez deux chemins devant vous. Empruntez le premier chemin puis visualisez votre vie avec ce premier choix. Prenez le temps d’imaginer comment évoluerai votre vie dans le temps : où serez-vous 2 jours après avoir pris cette décision puis 2 semaines plus tard puis 6 mois plus tard puis 2 ans plus tard. Observez tout ce que cela va changer pour vous, pour votre entourage. Ce que cela va vous apporter ou pas et quelles seront les conséquences. Concentrez-vous sur les émotions ressenties. Revenez à la croisée des chemins et faites la même chose avec le deuxième choix. Vous verrez qu’un choix se détachera nettement de l’autre. Je terminerai cet article par une citation de Franck Lopvet : “Tous les choix comportent la possibilité du meilleur comme du pire”. Alors le meilleur conseil serait bien souvent de suivre le chemin qui vous donne le sourire.





Une question ?

Un renseignement ?


N'hésitez pas à me contacter au :

06 66 17 53 10


Suivez-moi également sur les réseaux sociaux :

Facebook

Youtube

28 vues